Plumes de poulet et résidus de distillation de maïs : sous-produits agricoles québécois par excellence pour la synthèse de matériaux fonctionnels destinés à des applications dans les secteurs biomédical, agroalimentaire et de la construction

 

Marie-Josée Dumont

Université McGill

 

Domaine : matériaux

Programme établissement de nouveaux chercheurs universitaires

Concours 2014-2015

Les polymères bio-sourcés (ou issus de matière organique renouvelable) sont reconnus pour leur biocompatibilité, leur capacité à biodégrader ainsi que leur perméabilité sélective. Ces propriétés permettent leur utilisation dans de nombreux secteurs tels que l'agroalimentaire, l'emballage, l'automobile, la construction ainsi que l'industrie pharmaceutique.

Les ressources naturelles pouvant être utilisées pour la conception de ces matériaux sont variées et incluent les huiles végétales, les amidons ainsi que les protéines. Le soya, le canola ainsi que les pommes de terre sont des ressources comestibles souvent utilisées lors de la conception de bio-matériaux. Ce projet propose une nouvelle approche utilisant des résidus de l'industrie agroalimentaire (kératine provenant de la plume de poulet et zéine provenant des résidus de transformation du maïs) afin de synthétiser des hydrogels et des aérogels à faible coût et aux utilisations multiples.

La synthèse de ces matériaux pour des applications dans le domaine de la construction (super-isolant), agroalimentaire et pharmaceutique (agent de libération contrôlé), sanitaire (capacité d'absorption) et environnemental (capacité d'absorption des contaminants) est ciblée. La formation de personnel hautement qualifié est un objectif important puisque deux étudiants au niveau de la maîtrise et deux étudiants au niveau du baccalauréat seront formés.