Polymères conjugués contenant des bases nucléiques pour l'électronique organique

 

Hanadi Farouk Sleiman

Université McGill

 

Domaine : matériaux

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2013-2014

Les polymères conjugués sont des matériaux attrayants pour le développement des appareils électroniques et photoniques de l'avenir. Cependant, il est difficile de contrôler leur longueur et distribution de masses moléculaires, et de créer des blocs copolymères conjugués. Cette proposition décrit la construction d'une nouvelle classe de copolymères conjugués bien définis, en utilisant une polymérisation guidée par des bases nucléiques.

Spécifiquement, nous proposons d'utiliser la polymérisation vivante par métathèse avec ouverture du cycle, pour accéder aux polymères contenant des bases nucléiques (A, T, G, C) sur leur chaîne. Nous utilisons ces brins-guides pour assembler des monomères sur leurs positions complémentaires (A:T et G:C), et ceci est suivi par leur attachement pour former des polymères conjugués. Les « acides nucléiques conjugués » (ANC) qui en résultent ont (i) des longueurs de chaîne contrôlées, (ii) des distributions de masses moléculaires étroites (iii) peuvent être combinées en copolymères à blocs et (iv) leurs groupes de reconnaissance moléculaire permettent leur auto-assemblage en structures supramoléculaires multifonctionnelles, utiles pour les appareils opto-électroniques efficaces.

Ce projet réunit l'expertise de trois groupes de recherche des domaines de la chimie supramoléculaire (Sleiman), des polymères conjugués (Perepichka) et de la spectroscopie à molécule unique (Cosa). Il permettra donc de bien mieux comprendre les propriétés des semiconducteurs organiques et mènera à de nouvelles solutions pour les besoins actuels et futurs des matériaux organiques électroniques.