Portrait et analyse du potentiel de réduction d'émissions de gaz à effet de serre associé à l'économie circulaire pour les émetteurs industriels québécois

 

Chercheur responsable

Pierre-Olivier Pineau, HEC Montréal

 

Domaine : Environnement

Programme projet de recherche orientée en partenariat sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre - 1er concours

Concours 2017-2018

Durée du projet : 2 ans

Budget total accordé au projet (incluant les FIR) : 254 000 $

Partenaires financiers

  • Fonds vert
  • Fonds de recherche du Québec - Société et culture
  • Fonds de recherche du Québec - Nature et technologies

Partenaires du projet

  • Conseil Patronal de l'Environnement du Québec
  • Conseil du Patronat du Québec
  • Fédération des chambres de commerce du Québec

Équipe de recherche

  • Pierre-Olivier Pineau, HEC Montréal
  • Julien Beaulieu, Cégep de Sorel-Tracy
  • Jean-Marc Frayret, École polytechnique de Montréal
  • Manuele Margni, École polytechnique de Montréal

 

Objectifs

L'objectif de ce projet est double. Tout d'abord, il vise à faire un portrait détaillé des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans les secteurs industriels québécois. Ce portrait permettra de bien comprendre les sources de GES en industrie, leur évolution récente, les types de GES émis ainsi que principaux secteurs industriels émettant des GES.

Dans un second temps, le projet étudiera les stratégies liées à l'économie circulaire pour réduire les GES en industries. Ces stratégies peuvent présenter des opportunités de réduction à travers (1) des techniques de captage, d'utilisation ou de stockage du carbone ; (2) de plus grandes synergies industrielles ou (3) la recirculation et la réduction de l'utilisation des ressources (fabrication additive, réusinage, réparation, reconditionnement, etc.).

Résultats attendus et retombées escomptées

Outre une plus grande compréhension des émissions de GES en industries, nécessaire aux actions visant à les réduire, le projet permettra de chiffrer différents niveaux de réductions d'émission de GES avec les stratégies à suivre pour y arriver. Les considérations économiques (coûts) des différentes stratégies seront documentées.

En plus d'une contribution scientifique à l'analyse des stratégies de circularité en industrie, de meilleures orientations pourront être prises par les gouvernements pour soutenir la transition énergétique, et les industries seront aussi plus à même de planifier les efforts à faire pour sortir gagnante de cette transition.

Ce projet réunissant des chercheurs de HEC Montréal, de Polytechnique Montréal et du Centre de transfert technologique en écologie industrielle (CTEI) bénéficie de partenariats avec la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), le Conseil patronal de l'environnement du Québec (CPEQ) et le Conseil du patronat du Québec (CPQ).

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.