Quantifier la qualité et la croissance de la forêt québécoise à l'aide de nouvelles technologies

 

Chercheur responsable

Robert Schneider, Université du Québec à Rimouski

 

Domaine : ressources naturelles

Programme projet de recherche orientée en partenariat : aménagement et environnement forestiers-V (2e concours)

Concours 2014-2015

Durée du projet : 3 ans

Budget total accordé au projet : 215 000 $

Partenaire financier

  • Ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs

Équipe de recherche

  • Richard Fournier, Université de Sherbrooke
  • Guillaume Giroud, Ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs
  • Samuel Pinna, Le Consortium de foresterie Gaspésie-Les-îles
  • Hugues Power, Ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs
  • Robert Schneider, Université du Québec à Rimouski

La loi sur l'aménagement durable du territoire forestier impose de mettre aux enchères 25 % du bois récolté sur terres publiques. Ce changement demande des données plus fines de la ressource forestière pour évaluer sa valeur. En parallèle, les planificateurs recourent à des traitements plus complexes pour atteindre les objectifs de l'aménagement écosystémique. Les modèles tactiques disponibles pour appuyer la prise de décision ne sont pas encore disponibles pour plusieurs types de peuplements, tels que les peuplements aménagés de la forêt mixte. Le LiDAR terrestre (LiDARt) permettrait d'augmenter le détail de l'information des inventaires afin de mieux évaluer la qualité des arbres et la compétition entre les arbres. Cela nécessite toutefois le développement de méthodes de traitement des données issues de cette nouvelle technologie et une intégration de ces éléments dans un outil d'aide à la décision.

Ce projet de recherche propose d'intégrer des technologies novatrices à l'inventaire forestier afin d'obtenir de meilleures estimations de variables liées à la qualité des produits finaux (branchaison, défilement, propriétés du bois). Des méthodes de traitements des données LiDARt à l'échelle de l'arbre seront développées.

Objectifs

  1. Ces données seront associées à des analyses de carottes par spectroscopie pour construire un modèle de qualité du bois;
  2. Un modèle de croissance et mortalité des arbres tenant compte de la compétition dans le peuplement sera construit;
  3. Enfin, le tout sera intégré dans un outil tactique d'aide à la décision qui estimera la qualité du bois actuelle et prédira la croissance du peuplement sur 15 ans.

Résultats attendus et retombées escomptées

Le projet s'appuiera sur des données provenant (1) des plantations du Bas-Saint-Laurent (régénération naturelle importante) et  deux des peuplements matures du centre du Québec. Les méthodes développées seront applicables aux autres régions et types de peuplements. Les résultats des différents objectifs seront intégrés à CompuTree et Capsis pour former un outil d'aide à la décision qui permettra d'évaluer la qualité des arbres d'une placette et de faire évoluer cette placette selon des interventions sylvicoles désirées. Le gestionnaire pourra donc optimiser les scénarios sylvicoles d'un peuplement donné et rentabiliser les investissements engagés en fonction de sa qualité actuelle et de son développement potentiel. Les extrants pourront être intégrés au modèle d'évaluation économique du Bureau de mise en vente des bois ou aux autres outils d'aide à la décision. De plus trois étudiants au deuxième cycle et deux étudiants au troisième cycle seront formés. Le projet bénéficiera d'une diffusion auprès des utilisateurs potentiels et de la communauté scientifique par le biais des différentes activités organisées par les organismes participants et la publication de manuscrits scientifiques.

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.