Sélection génomique pour accélérer l'amélioration quant aux caractères du bois chez l'épinette noire

 

Chercheur responsable

Jean Bousquet, Université Laval


Domaine : organismes vivants

Programme projet de recherche orientée en partenariat : aménagement et environnement forestiers-IV (3e concours)

Concours 2012-2013

Durée du projet : 3 ans

Budget total accordé au projet : 215 000 $

Partenaire financier

  • Ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs

Équipe de recherche

  • Jean Beaulieu, Ressources naturelles Canada
  • Jean Bousquet, Université Laval
  • Mireille Desponts, Ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs
  • John Mackay, Université Laval

Objectif

Ce projet vise à tester et appliquer l'approche de sélection génomique à une population de 2e génération d'épinette noire en vue de l'amélioration des caractères liés à la qualité du bois.

Résultats attendus

Cette étude permettra d'estimer la valeur prédictive de la sélection génomique quant aux caractères reliés à la qualité du bois, dont le module d'élasticité et la densité du bois juvénile. Avec l'intensification de l'aménagement forestier et le raccourcissement des rotations, ce bois occupera une part de plus en plus importante des rumes issus de plantations. Les résultats de la présente étude permettront de constituer des variétés minimisant de telles baisses de qualité du bois ou encore, des variétés améliorées en fonction de critères spécifiques quant à la qualité du bois. L'étude se fera à même une population de 21 ans de 2e génération du MRNF découlant de croisements entre parents sélectionnés pour leur croissance. Des mesures seront prises pour différentes caractéristiques du bois afin d'estimer les gains découlant de la sélection génomique. Des estimations de gain par unité de temps déduites des coûts de génotypage associés à la sélection génomique seront obtenues.

Retombées escomptées

Le maintien ou l'amélioration des qualités du bois devient une priorité dans le cadre du déploiement de variétés améliorées et de la sylviculture intensive des plantations. L'épinette noire représente l'espèce la plus reboisée au Québec, avec 95 millions de plants annuellement. Dans ce contexte, le MFFP a mis sur pied, il y a plus de 30 ans, un programme d'amélioration pour cette espèce. Avec les délais et les coûts importants d'évaluation pour les caractères de bois, la sélection par la génomique représente une solution de rechange aux évaluations traditionnelles au champ. La sélection génomique est particulièrement indiquée puisqu'elle vise une couverture complète du génome et une grande précision de l'estimation du potentiel génétique individuel dans les populations de petite taille effective, auxquelles correspondent les populations améliorées de 2e génération. L'opportunité est d'autant plus pertinente que ces populations sélectionnées pour leur croissance supérieure sont peu ou pas caractérisées pour les caractéristiques du bois, alors qu'il devient urgent d'améliorer les variétés reboisées également pour les qualités intrinsèques de leur bois. L'application de la sélection génomique permettra donc d'effectuer des sélections pour la qualité du bois en sauvant minimalement un délai d'une génération. Les arbres sélectionnés pourront être propagés végétativement en vue du reboisement de variétés multiclonales ou être croisés à d'autres populations présentant des caractéristiques distinctives.

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.