Signature infectieuse dans le développement de la maladie d'Alzheimer : la clé pour la prévention et le traitement

 

Recherche intersectorielle - Programme Audace

Concours 2018-2019

 

Composition de l'équipe:

Éric Frost (Université de Sherbrooke), responsable
Pascale B. Beauregard (Université de Sherbrooke),
co-chercheuse
Jean-Philippe Bellenger
(Université de Sherbrooke), co-chercheur
Tamàs Fülöp, (Université de Sherbrooke), co-chercheur

 

Domaine : Maladies infectieuses et immunitaires

Secteur 1 : Sciences de la santé       Secteur 2 : Sciences naturelles et génie

En vidéo (5 minutes)

La maladie d'Alzheimer est un des fléaux majeurs de l'humanité. Après des problèmes de mémoire, elle conduit à la perte totale de l'identité du patient. Dans notre société vieillissante, il est prévu que la maladie d'Alzheimer et la démence doubleront au cours des 20 prochaines années. Or nous ignorons toujours la cause de cette maladie, et il n'y a pas de traitement efficace.

Il est connu que l'Alzheimer découle de la précipitation de la protéine « bêta amyloïde » (BA) en plaque sénile qui induit l'inflammation qui tue les cellules du cerveau. Nous avançons l'hypothèse que cette séquence aurait une origine infectieuse. Des microorganismes s'établiraient de façon chronique dans le cerveau sous forme de biofilms, afin de stimuler continuellement la synthèse de BA qui fait partie des défenses antimicrobiennes du corps. Les biofilms se combineraient avec la BA pour renforcer la plaque.

Pour démontrer notre hypothèse, nous voulons trouver des métabolites et l'ADN microbiens ou leurs anticorps dans le sang en tant que signature infectieuse de la présence microbienne. La découverte d'une signature infectieuse dans le sang nous permettrait d'obtenir un diagnostic précoce de la maladie d'Alzheimer et de suivre son évolution. Aussi, l'identification des microorganismes responsables de ces biofilms dans le cerveau permettra de développer des moyens d'empêcher la production de ces biofilms, ou de développer des vaccins. Par ailleurs, compte tenu de l'omniprésence des biofilms, l'identification de leurs signatures moléculaires apportera des connaissances essentielles aussi dans la détection des biofilms et leur application en contextes industriel et agricole.

Appel de propositions