Structure du cœur et de la zone de déformation du chevauchement du lac Champlain : incidence sur l'écoulement souterrain transversal et longitudinal

 

Christie Rowe

Université McGill

 

Domaine : environnement

Programme établissement de nouveaux chercheurs universitaires

Concours 2013-2014

La faille de chevauchement du lac Champlain est le chevauchement frontal de l'orogénie appalachienne, actif il y a plus de 300 millions d'années et préservé dans des affleurements au Québec méridional et au Vermont. Cette ancienne structure forme aujourd'hui une discontinuité de la croûte qui influence l'écoulement souterrain.

L'étude vise à caractériser la déformation des roches au cœur de la faille afin, d'une part, de documenter le style de glissement au moment où la faille était active (comme analogue de failles modernes semblables, telles que les chevauchements frontaux des Rocheuses canadiennes) et d'autre part, de comprendre l'incidence de telles structures sur les ressources d'eau souterraine dans la région.

Je travaillerai en collaboration avec Tom Gleeson (génie civil, McGill), qui aménage actuellement un observatoire hydrogéologique à long terme constitué d'un ensemble de puits forés à travers la faille, à proximité d'affleurements où celle-ci est exposée de façon spectaculaire sur les rives du lac Champlain. Nous intégrerons la cartographie de haute résolution par GPS différentiel de la faille et des structures connexes exposées à la surface aux échantillons et diagraphies de forage obtenus lors de l'aménagement des puits d'observation, afin d'élaborer un modèle local de la géométrie et de la structure de la faille. Ce modèle constituera une référence pour des études hydrogéologiques futures et aidera à la définition des ressources d'eau souterraine dans la région du nord des Appalaches.