Suivre les changements dans les communautés microbiennes du sol en réponse à une espèces invasive de pin dans un écosystème alpin dépourvu d'arbres

 

Tonia De Bellis

Collège Dawson

 

Domaine : organismes vivants

Programme de recherche pour les chercheurs de collège

Concours 2019-2020

Les invasions biologiques ont des conséquences écologiques et économiques à l'échelle planétaire, rendant d'autant plus importante notre compréhension des mécanismes par lesquelles ils altèrent la biodiversité et le fonctionnement des écosystèmes. Le pin tordu est l'une des espèces d'arbres les plus invasives au monde et se pose comme espèce modèle en vue d'améliorer notre compréhension de l'écologie des invasions. Dans l'hémisphère Sud, le pin tordu fut introduit pour des fins d'exploitation forestière. L'invasion de certaines régions de la Patagonie, de l'Argentine et du Chili est maintenant un fait accompli, mais le pin tordu a plus récemment commencé à envahir la toundra alpine en Argentine. Les impacts du pin tordu sur la biodiversité et le fonctionnement des écosystèmes peuvent être particulièrement conséquents dans les systèmes antérieurement sans arbres, comme la toundra alpine. Cet arbre a par conséquent le potentiel d'engendrer de nouveaux écosystèmes dans ces régions. Les pins sont des arbres strictement ectomycorrhizaux. Leur empiètement dans une région peut donc changer la flore microbienne et les nutriments terrestres pouvant affecter les communautés de plantes avoisinantes. Les impacts du pin tordu sur les communautés biotiques et celles des microbes du sol en particulier sont toutefois peu connus. Les microbes du sol représentent pourtant des composantes essentielles de la biodiversité planétaire. Ils jouent des rôles majeurs dans plusieurs processus écosystémiques, en exerçant une influence positive (ex. acquisition de nutriments) ou négative (ex. effets pathogéniques). En vue d'améliorer notre compréhension des conséquences des invasions végétales, il est nécessaire d'étudier de quelle façon les communautés microbiennes du sol diffèrent entre les régions envahies et non-envahies. Dans le projet proposé, j'ai comme objectifs de : 1) définir et comparer les communautés microbiennes du sol de la toundra alpine dans les régions où le pin tordu est soit présent ou absent ; 2) identifier les champignons ectomycorrhizaux associés aux pins ; 3) déterminer si les champignons de la toundra alpine sont compatibles avec le pin tordu invasif ; et 4) examiner de quelle façon l'invasion du pin tordu est en train de modifier la chimie du sol et le processus de décomposition.