Utilisation de l'IRM fonctionnel et de diffusion pour optimiser les traitements de radiothérapie contre le cancer

 

Benoît Paquette

Université de Sherbrooke

 

Domaine : techniques, mesures et systèmes

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2013-2014

Les métastases cérébrales multiples sont traitées par une irradiation totale du cerveau. Pour une métastase unique ou une tumeur primaire, une irradiation localisée peut être effectuée. Bien que de certaines structures cérébrales sensibles sont considérées lors de la planification de l'irradiation du cerveau, d'autres régions fonctionnelles entourant la tumeur sont souvent ignorées.

Par conséquent, des déficits cognitifs peuvent être observés réduisant la qualité de vie des patients. Plutôt que d'utiliser des images anatomiques pour guider la radiothérapie, il serait plus pertinent d'utiliser des images qui reflètent la fonctionnalité des tissus par l'utilisation de l'IRM fonctionnelle (IRMf). D'autre part, le cerveau est très interconnecté et son irradiation pourrait modifier la connectivité entre les aires cérébrales distantes. Cet aspect sera évalué par IRM de diffusion (IRMd) qui permet d'estimer les connexions anatomiques entre des domaines fonctionnels du cerveau. Pour atteindre notre objectif d'utiliser l'IRMf et IRMd pour la planification de l'irradiation des lésions cancéreuses, nous commencerons par déterminer la dose seuil de radiation qui réduit l'activité de la région cérébrale S1 qui est impliqué dans la gestion de la douleur. Un stimulus de douleur sera induit en injectant la formaline dans la patte droite d'un rat, et le niveau d'activation de la région S1 sera mesuré par IRMf, alors que la connectivité entre les régions S1 gauche et droite sera évaluée par IRMd. La validité de la dose de radiation réduisant l'activité et la connectivité de la région S1 sera confirmée des essais de comportements à la douleur.