Variation de l'effet régulateur de la température sur les cycles gel-dégel au Québec

 

Ali Nazemi

Université Concordia

 

Domaine : environnement

Programme : établissement de nouveaux chercheurs universitaires

Concours 2017-2018

Les cycles gel-dégel (GD) sont un important aspect du paysage en région froide et exercent un effet sur des caractéristiques de la surface du sol comme la végétation, les processus hydrologiques et l'échange de gaz entre le sol et l'air, et même des activités socioéconomiques comme l'agriculture et l'extraction minière. Sur le plan physique, la dynamique du GD est surtout réglée par la température de l'air et présente une grande variabilité liée aux écarts saisonniers et régionaux.

Le réchauffement récent de la planète a accru encore davantage la variabilité des cycles GD en raison de changements systématiques observés dans la température de l'air. Il est donc essentiel de savoir si les changements induits par le climat dans la dynamique du GD sont causés par la variation de caractéristiques marginales de la température seulement ou s'ils proviennent plutôt de changements plus profonds dans la codépendance entre la température et le GD.

Notre projet examine les états GD quotidiens pour le Québec, tirés de télédétection par satellite, ainsi que les données climatiques quotidiennes correspondantes. Grâce à des modèles statistiques locaux et régionaux, les variations marquées des codépendances entre la température et les cycles GD sont systématiquement définies à l'intérieur des écosystèmes (écozones) et entre celles-ci. Les variations des caractéristiques du GD sont alors quantifiées et liées aux changements correspondants des interdépendances entre la température et le GD.

Cette démarche est cruciale pour comprendre les vulnérabilités des systèmes naturels et humains aux variations des cycles GD au Québec en favoriser l'exploitation des ressources naturelles dans la province, en particulier dans les secteurs de l'agriculture, des forêts et des mines.