Vote par Internet : des technologies favorisant la démocratie

 

Jeremy Clark

Université Concordia

 

Domaine : technologies de l'information et des communications

Programme établissement de nouveaux chercheurs universitaires

Concours 2015-2016

Utilisé à l'échelle municipale partout au pays, le vote par Internet sera expérimenté par Élections Canada lors d'un scrutin fédéral, et certaines provinces examinent la possibilité de l'implanter. Ce mode de scrutin comporte les mêmes enjeux de sécurité que le vote en personne (intégrité des résultats et secret du vote) ou par la poste (coercition d'électeurs, achat de votes et sécurité du transport). Il exige de plus des votants qu'ils fassent un choix secret au moyen d'un ordinateur personnel pouvant être contaminé ou relié à un réseau hostile. Quant au vote lui-même, il est entreposé sur un serveur Internet.

Nous proposons de concevoir, mettre à l'essai et implanter des systèmes de vote dotés d'une fonction de vérification par le votant. Permettant un décompte exact et prouvable du scrutin, ils garantiront le secret de chaque vote – même si l'électeur est complice de la divulgation de son choix électoral ou s'il se sert d'un ordinateur perturbé par un logiciel malveillant pour l'exprimer. La conception d'un tel système reste un problème de recherche non résolu, mais des aspects en ont été abordés individuellement dans la documentation, notamment par le candidat.

Nous débuterons par une systématisation des techniques actuelles et un examen des méthodes de composabilité potentielles. Nous développerons la meilleure solution conformément aux exigences fonctionnelles et non fonctionnelles, notamment la sécurité. Nous en évaluerons l'efficacité lors de la mise en œuvre. Nous déploierons les protocoles de chiffrement sous-jacents dans un nouvel environnement, ce qui accélérera le prototypage des protocoles que nous élaborerons parallèlement au projet.