Étudiant-chercheur étoile Janvier 2016



Hanno Christian Erythropel

Étudiant au doctorat en génie chimique
Université McGill


Publication primée : Designing greener plasticizers: Effects of alkyl chain length and branching on the biodegradation of maleate based plasticizers

Publiée dans : Chemosphere, vol. 134, p. 106-112
 

Résumé

On remet de plus en plus en question l'utilisation des plastifiants phtaliques, étant donné qu'on les soupçonne d'avoir un effet perturbateur sur le système endocrinien en raison de leur ressemblance avec des hormones du corps humain. Vu la lenteur de leur biodégradation, ils ont été qualifiés par de nombreuses études scientifiques de contaminants environnementaux ubiquistes, c'est-à-dire qu'on les trouve pratiquement partout sur la planète. Grâce aux travaux de M. Erythropel, des plastifiants novateurs plus efficaces sont en voie d'être mis au point, l'objectif ultime étant d'utiliser moins de plastifiants phtaliques dans des matières comme le chlorure de polyvinyle (PVC) afin de réduire notre exposition à ces composés. Ces efforts se traduiront par la création de nouveaux plastifiants écologiques qui se biodégradent facilement sans libérer des métabolites stables dans l'environnement. Conformément au principe de précaution, ces avancées seraient bénéfiques autant pour l'environnement que pour l'humain.