Étudiant-chercheur étoile Novembre 2013



Sébastien Ricoult

Étudiant au doctorat en neurologie et en neurochirurgie
Université McGill


Publication primée : Large Dynamic Range Digital Nanodot Gradients of Biomolecules Made by Low-Cost Nanocontact Printing for Cell Haptotaxis

Publiée dans : Small, vol. 9, no 19, p. 3308-3313, 2013
 

Résumé

« L'impression par nanocontact est une méthode expérimentale permettant la reproduction rapide d'une grande quantité de motifs nanométriques et de nano-outils. Dans cette étude, je présente une nouvelle méthode simple et peu coûteuse d'impression par nanocontact qui permet la fabrication de millions de nanopoints de protéines, répondant ainsi aux besoins de la communauté scientifique. De par ces particularités, cette technologie se distingue des méthodes d'impression de motifs nanométriques présentées par le passé. Un nouvel algorithme a également été conçu pour générer des gradients numériques complexes de nanopoints offrant une plage dynamique d'une étendue sans précédent, menant à l'obtention de résultats grandement supérieurs à tous ceux qui ont été présentés à ce jour. »

Par la mise au point d'une technologie facile à utiliser, les travaux de Sébastien Ricoult entraîneront la propagation massive du recours à l'impression par nanocontact par des chercheurs de multiples horizons, marquant ainsi un tournant comparable à celui déclenché au début des années 2000 par les avancées en matière d'impression de protéines par microcontact. La nanofabrication de motifs protéiques ouvre la porte à des avancées dans différents domaines, notamment l'analyse par micropuces, les biocapteurs et l'ingénierie tissulaire. Dans le domaine des sciences biomédicales, cette technologie permettra une meilleure compréhension de processus tels que la migration des cellules cancéreuses et la réaction des bactéries à différentes concentrations d'agents antimicrobiens. En outre, ces découvertes pourraient permettre l'amélioration des soins palliatifs offerts aux patients atteints de cancers métastatiques ou de maladies neurodégénératives, le développement de matériaux offrant une résistance supérieure aux bactéries et la guérison de traumatismes médullaires débilitants.