Les rivières dans l'eau chaude



Les changements climatiques et le développement du Nord québécois, notamment par l'augmentation des émissions de CO2, réchaufferont les rivières et perturberont les écosystèmes. Quels sont les cours d'eau et les espèces les plus à risque de souffrir des bouleversements à venir ? Difficile à savoir, puisque le Québec et le Canada n'ont pas assez de données thermiques sur les rivières pour assurer un suivi. Anik Daigle, professeure-chercheure au Département de physique du Cégep Garneau et associée de recherche à l'INRS, veut remédier à cette lacune en planifiant un réseau de mesures de la température dans les rivières québécoises.

Les responsables de la gestion de la faune aquatique pourront adapter leurs interventions en fonction des écosystèmes et de l'être humain.

En ayant une meilleure connaissance des régimes thermiques des cours d'eau, les responsables de la gestion et de la conservation de la faune aquatique pourront adapter leurs interventions en fonction des écosystèmes et de l'être humain. On pourrait, par exemple, fermer la pêche pendant les périodes chaudes ou créer des refuges thermiques pour les espèces sensibles.

Évidemment, on ne peut pas prendre des mesures dans les 130 000 cours d'eau du Québec ! Anik Daigle travaille donc sur une méthodologie mathématique d'interpolation pour connaître la température de l'eau sans la mesurer directement partout. Son hypothèse : deux rivières de dimension semblable qui partagent les mêmes caractéristiques géologiques, climatiques et physiographiques présentent des régimes thermiques similaires. La chercheure a donc identifié des rivières-références – les plus contrastées possible – à partir desquelles on pourra déduire les données sur la température des autres cours d'eau.

Actuellement, la scientifique valide sa méthodologie en France et aux États-Unis, qui ont des réseaux de mesure de température établis. Une fois cette étape franchie, il sera possible d'instrumenter les rivières-références afin de suivre les variations thermiques et leurs conséquences dans tous les cours d'eau du Québec.