Bioremédiation de sols contaminés aux hydrocarbures et aux métaux lourds à l'aide de bactéries génétiquement sélectionnées

 

Sébastien Sachetelli

Collège Montmorency

 

Domaine : organismes vivants

Programme de recherche pour les chercheurs de collège

Concours 2017-2018

Le présent projet porte sur la bioremédiation des sols contaminés à l'aide de bactéries génétiquement sélectionnées. Les sols contaminés sont un enjeu de plus en plus important dans le monde. L'activité humaine a causé leur accumulation à des niveaux toxiques dans les sols et leur présence a de sérieuses répercussions sur la santé humaine et l'environnement.

Au Québec, même si plusieurs méthodes existent, nous avons tendance à utiliser l'excavation comme méthode de décontamination. La remédiation de ces contaminants dans des sols à l'aide de bactéries, qui doivent être combinées avec des plantes pour les cations métalliques, présente une perspective plus efficace et écologique dans la réduction des effets négatifs de ces composantes sur les écosystèmes.

Ce projet vise donc deux objectifs. Premièrement, nous voulons comprendre pourquoi (et comment) les bactéries que nous avons évaluées par le passé ont une capacité à résister à de fortes concentrations de métaux lourds et d'hydrocarbures (plus de 10 000 ppm pour le Pb, Zn et Ni et 5000 ppm pour le Cd) et d'hydrocarbures (10% p/v)). En connaissant les mécanismes de résistance de ces bactéries, il sera possible de choisir la (ou les) bactérie(s)les plus appropriée(s) pour leur usage dans la décontamination des sols et découvrir de nouvelles souches à partir de nos propres collections.

Dans un deuxième temps, nous voulons tester ces bactéries in situ en combinaison avec le saule pour leur efficacité à décontaminer des sols. Pour les métaux, il faut combiner les bactéries avec des plantes pour pouvoir les exporter du sol. A la fin de ce projet, on devrait être capable de mieux systématiser le choix de bactéries et de leurs conditions d'utilisation pour obtenir une efficacité optimale sur le terrain.