Caractérisation de détecteurs de particules gazeuses pour l'amélioration du détecteur ATLAS au Grand collisionneur de hadrons

 

Brigitte Vachon

Université McGill

 

Domaine : nature et interactions de la matière

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2013-2014

Le détecteur ATLAS du laboratoire CERN est un outil de pointe qui permet de mesurer avec grande précision le résultat de collisions entre les deux faisceaux de protons du Grand Collisionneur de Hadron (LHC). C'est en analysant ces données que les scientifiques de la collaboration ATLAS cherchent à approfondir notre compréhension de l'Univers.

À ce jour, le plus vif succès de la collaboration ATLAS est la récente découverte d'une nouvelle particule élémentaire dont les propriétés sont compatibles avec celles du boson de Higgs, le chaînon manquant du Modèle Standard de la physique des particules. Afin de maximiser le potentiel de découvertes et l'impact du programme de recherche du LHC, plusieurs phases d'amélioration du complexe d'accélérateurs sont déjà approuvées. Une augmentation importante du nombre de collisions dans le détecteur ATLAS, en raison des ces améliorations, est prévue.

Afin d'assurer un fonctionnement optimal du détecteur ATLAS, la construction d'un nouveau système de détection de muons dans la direction avant/arrière du détecteur est nécessaire. Le nouveau système comportera, entre autres, plusieurs épaisseurs de détecteurs de particules gazeux de type chambres à multifils. Le tiers des chambres nécessaires au nouveau système de détection de muons seront construites au Canada. Le projet de recherche décrit dans cette demande de fonds a pour but la caractérisation des détecteurs de particules gazeux construits au Canada, avant leur installation au CERN. Un complexe innovateur d'évaluation et de caractérisation de détecteurs de particules devra être mis en place à McGill.