Détection et quantification des nanomatériaux manufacturés dans des stations d'épuration des eaux usées

 

Kevin Wilkinson

Université de Montréal

 

Domaine : environnement

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2013-2014

Avant que le risque environnemental des nanomatériaux puisse être évalué, il est nécessaire d'aborder les questions importantes suivantes: (1) Quelles sont les concentrations de nanoparticules (ENP) qui se retrouveront dans l'environnement? (2) Est-ce que les ENP survireront dans les eaux réceptrices des usines municipales de traitement des eaux usées? (3) Quelles sont les concentrations des ENP qui seront déchargées dans les sols recevant les biosolides municipaux? Les réponses à ces questions ne sont pas évidentes puisque nous ne savons pas encore quantifier les ENP dans les matrices complexes et à des faibles concentrations qui sont typiques des échantillons naturels.

L'un des principaux objectifs du projet en cours est donc le développement de méthodes analytiques pour détecter les ENP dans des matrices environnementales, pour pouvoir ensuite appliquer ces méthodes à des échantillons d'effluents municipaux et du milieu récepteur. Le projet nous permettra d'évaluer les concentrations de plusieurs nanomatériaux importants (nTiO2, nAg et nZnO) dans l'environnement québécois.