Développement d'indicateurs spatialisés de qualité d'habitats hivernaux nordiques à l'aide d'observations satellites et de modélisation du couvert nival : contexte pour le caribou barren-ground et Peary

 

Alexandre Langlois

Université de Sherbrooke

 

Domaine : environnement

Programme : projet de recherche en équipe

Concours 2017-2018

Les premiers signes importants de variabilité et changement climatique ont été observés dans les régions nordiques depuis les quatre dernières décennies. Une conséquence directe de ce réchauffement est l'augmentation de l'occurrence d'évènements extrêmes hivernaux tels la pluie sur la neige (PSN). Ces évènements amènent la formation de plus en plus fréquente de croûtes de glace avec des implications directes sur le bilan d'énergie, la durée des périodes de fonte, l'accès à la nourriture de certaines espèces, etc. En effet, l'augmentation de l'occurrence des PSN ont un effet négatif sur les populations de caribou de Peary notamment, qui a vu sa population totale chuter de 70% dans les 3 dernières décennies selon des études récentes. Quant au caribou barren-ground, sa population est plus ou moins stable mais les troupeaux sont toujours peu peuplés. Or, dans le contexte actuel du réchauffement accéléré dans les régions nordiques qui mène à des conditions de broutages de plus en plus difficile, une meilleure connaissance et un meilleur suivi des PSN à l'échelle de l'Arctique sont requises pour le maintien et la protection des caribous de Peary et barren-ground.

Le but principal est centré sur 4 objectifs principaux : 1) Développer un outil de modélisation à haute résolution spatiale des propriétés nivales affectant l'accès à la nourriture pour le caribou de Peary et barren-ground au Canada; 2) implémenter une méthode de détection opérationnelle de PSN et de croûtes de glace par télédétection micro-ondes passives; 3) Établir un lien entre la variabilité spatio-temporelle des propriétés nivales sur le comportement migratoire et la survie du caribou de Peary et barren-ground et 4) Prévoir la qualité d'habitat du caribou sur l'horizon 2100 à l'aide de modèles climatiques (MRCC) et de neige couplés.