Développement d'un analyseur portatif pour l'or

 

Chercheur responsable

Marcel Laflamme, Université Laval

 

Domaine : ressources naturelles

Programme projet de recherche orientée en partenariat : développement durable du secteur minier (1er concours)

Concours 2013-2014

Durée du projet : 3 ans

Budget total accordé au projet : 300 000 $

Partenaire financier

  • Ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles

Partenaires du projet

  • Hecla Québec
  • IAMGOLD
  • Osisko
  • Agnico-Eagle Mines limited

Équipe de recherche

  • Marc Constantin, Université Laval
  • Konstantinos Fytas, Université Laval
  • Marcel Laflamme, Université Laval
  • Mohamed Sabsabi, Institut des matériaux industriels du CNRC
  • François Vidal, Institut national de la recherche scientifique (INRS)

Objectif

Le Québec compte 17 mines produisant pour environ 1,5 milliard de dollars d'or annuellement, en plus de contribuer à la création de plus de 4 500 emplois directs. D'autre part, l'industrie minière québécoise est confrontée à des défis importants qui menacent sa compétitivité et son développement durable : baisse des teneurs à la fois des gisements exploités et de ceux nouvellement découverts, minéralisations de plus en plus complexes avec des niveaux plus élevés d'impuretés, en plus des pressions justifiées pour continuer d'améliorer ses performances environnementales. Présentement, les analyses des échantillons de minerais d'or demandent au mieux de 1 à 2 jours. Or, de nombreuses décisions opérationnelles, comme par exemple la sélection de la profondeur des horizons cibles minéralisés dans les sondages, doivent être prises par les ingénieurs et les géologues avant même d'obtenir les résultats des analyses de laboratoire. Considérant ces prémisses, le grand objectif de ce projet est d'établir les bases pour le développement d'un dispositif compact et portatif basé sur la technologie de spectroscopie laser plasma (SLP) qui permettra l'analyse quantitative, en temps réel, des minerais d'or du Québec et de leurs différentes matrices.

Résultats attendus

À la fin du projet, toutes les connaissances requises pour l'intégration en un système SLP portatif analyseur d'or seront rendues disponibles à l'industrie minière. De plus, une licence sera octroyée à un manufacturier pour commercialisation de la technologie SLP pour l'analyse en continue des teneurs en or dans les mines.

Retombées escomptées

La recherche permettra de définir de nouveaux standards pour le suivi de la minéralisation dans les mines d'or et ce, dans tous les processus d'exploration et d'exploitation. Elle contribuera également à la formation de personnel hautement qualifié, à savoir un post-doctorat, un étudiant au doctorat et deux étudiants à la maîtrise pour la résolution de problématiques concrètes et complexes. Les résultats seront diffusés dans au moins six publications, évaluées par un comité de pairs, en plus de conférences internationales et nationales. Les principes généraux qui se dégageront seront intégrés dans les cours de 1er cycle et nourriront la réflexion des futurs physiciens, ingénieurs miniers et géologiques sur le sujet.

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.