Développement d'une bactérie photosynthétique productrice d'éthanol

 

François Bergeron

Cégep de Trois-Rivières

 

Domaine : énergie

Programme de recherche pour les enseignants de collège

Concours 2010-2011

Le développement économique et la préservation de l'environnement nécessitent le développement de nouvelles sources d'énergie abondantes, propres, renouvelables et faciles à stocker. Le projet consiste à développer une souche de bactéries photosynthétiques modifiées génétiquement capables de produire directement de l'éthanol à partir de lumière du soleil. Combinant dans un même organisme le travail de la plante et de la levure, cette conversion photosynthétique ne nécessite pas le passage par un hydrate de carbone intermédiaire comme l'amidon ou la cellulose, ce qui en fait potentiellement le processus le plus efficace à ce jour pour transformer l'énergie solaire en biocarburant.

Le projet comporte trois phases qui seront menées en parallèle :

  1. Modification par génie génétique d'une cyanobactérie afin d'obtenir une production détectable d'éthanol
  2. Augmentation de la productivité de la souche éthanologène par rounds successifs de mutations et sélection par un processus à haut débit de criblage
  3. Développement d'un photobioréacteur économiquement viable pour la production d'éthanol à grande échelle.

Cette production de carburant de troisième génération pourra être intégrée à tout processus industriel dégageant des effluents de CO2, rendant les industries plus «vertes» en diminuant leur empreinte carbone. Les cyanobactéries absorbent également les eaux usées riches en phosphates qui polluent nos cours d'eau. Ces caractéristiques en feront un complément idéal aux bioraffineries cellulosiques qui opèrent à partir de biomasse forestière et de résidus agricoles.