Dispositifs millimétriques accordables à base de Micro-Electrical Mechanical System : conception, réalisation et caractérisation

 

Tarek Djerafi

Institut national de la recherche scientifique

 

Domaine : technologies de l'information et des communications

Programme : établissement de nouveaux chercheurs universitaires

Concours 2017-2018

Une constante volonté de perfectionnement et de multiplication des fonctions radiofréquence et millimétrique a entraîné ces dernières années le développement de dispositifs accordables. Enfin, c'est essentiellement à cause de l'explosion des besoins en télécommunications de ces dernières décennies que les dispositifs accordables sont devenus une nécessité. Les téléphones portables utiliseront des fonctions multiples (utilisation comme un téléphone mobile bi ou tribandes, et/ou comme un terminal de réseau local (LAN) et/ou comme un terminal de réseau informatique) et offriront un accès à différents prestataires de services émettant dans différentes bandes Radio Fréquence, micro-onde et millimétrique. Les dispositifs accordables permettent une diminution du nombre de fonctions et une augmentation du débit, sans pour autant diminuer les performances globales.

Les composants MEMS sont très intéressants pour les circuits accordables, pour leurs avantages en termes de miniaturisation des circuits et systèmes (aboutissant à un faible coût), de grandes performances (fort coefficient de qualité Q pour les composants passifs) et d'économie de puissance (circuits fonctionnant à de faibles puissances).

L'objectif de ce projet est de démontrer qu'en combinant la technologie guide d'onde intégré au substrat à des capacités variable MEMS à fort Q, il est possible de concevoir des circuits accordables en fréquence et de proposer des coefficients de qualité élevés. Les différents composants d'un étage frontal en bandes millimétriques seront conçus, réalisés, caractérisés et modélisés. Bien sûr, cette plate-forme finale fournira des fonctions « intelligentes » et « sur demande ».