Effets des conditions hivernales au Québec sur la virulence, la survie et le transport des microorganismes pathogènes et sur les risques associés aux eaux potables

 

Nathalie Tufenkji

Université McGill

 

Domaine : environnement

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2014-2015

L'étude proposée vise à comprendre l'incidence des épisodes climatiques propres au Québec (p. ex., gel-dégel, températures froides) sur la virulence, la survie et le transport des pathogènes microbiens libérés dans l'environnement par l'activité agricole ou le rejet d'eaux usées non traitées ou partiellement traitées. Bien que les risques de contamination de l'eau par des pathogènes microbiens soient connus, notre capacité de prévoir le sort de ces pathogènes dans les milieux aquatiques naturels fait cruellement défaut.

L'étude proposée aura recours à plusieurs techniques expérimentales à la fine pointe, notamment la tomographie à rayons X par ordinateur, la PCR en temps réel et la microscopie confocale à balayage laser, afin d'évaluer le risque de contamination microbienne des réserves d'eau potable du Québec. L'un des objectifs de ce projet est de mener une recherche qui offre un potentiel d'innovation inégalé et des avantages directs pour le Québec, notamment la protection de la qualité de l'eau et de la santé publique, ainsi que la possibilité d'approfondir de nouveaux domaines de recherche de pointe.

Pour atteindre nos objectifs, nous avons mis sur pied une équipe multidisciplinaire composée d'un ingénieur en environnement (Ghoshal), d'un spécialiste des sciences des surfaces et des colloïdes (Tufenkji), d'un ingénieur en qualité de l'eau (Dorner), d'un virologue (Payment) et d'un microbiologiste (Déziel). Ce projet offre un cadre de formation unique et ultramoderne pour les étudiants en raison de sa nature multidisciplinaire et de la grande qualité de ses collaborateurs.