États de référence et variabilité naturelle des paysages forestiers de la pessière noire à mousses de l'Ouest

 

Chercheur responsable

Yves Bergeron, Université du Québec à Montréal

 

Domaine : ressources naturelles

Programme projet de recherche orientée en partenariat : aménagement et environnement forestiers-V (1er concours)

Concours 2013-2014

Durée du projet : 3 ans

Budget total accordé au projet : 215 000 $

Partenaire financier

  • Ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs

Équipe de recherche

  • Adam Ali, Université Montpellier 2 - Sciences et Techniques (UM2)
  • Yves Bergeron, Université du Québec à Montréal
  • Olivier Blarquez, Université de Montréal
  • Yan Boucher, Ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs
  • Pierre-Luc Couillard, Ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs
  • Bianca Fréchette, Université du Québec à Montréal
  • Sylvie Gauthier, Service canadien des forêts - Centre de Foresterie des Laurentides (CFL)
  • Jocelyn Gosselin, Ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs
  • Pierre Grondin, Ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs
  • Martin Lavoie, Université Laval
  • Marc Leblanc, Ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs
  • Sonia Légaré, Ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs
  • Héloïse Rheault, Ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs
  • Martin Simard, Université Laval

Le but de ce projet est de définir une méthode d'élaboration d'états de référence pour la forêt boréale québécoise en prenant comme territoire-pilote le sous-domaine de la pessière noire à mousses de l'Ouest. Ce territoire est retenu en raison de sa grande diversité écologique et du nombre important d'études qui y ont été réalisées. L'originalité du présent projet réside dans l'analyse du territoire-pilote sous l'angle de la variabilité naturelle entourant les végétations potentielles, c'est-à-dire de l'ensemble des états (ex. proportion des stades évolutifs) qui caractérisent ou qui ont caractérisé ces végétations dans l'espace et dans le temps. La variabilité sera définie selon deux échelles spatiales (local et régional) et deux échelles temporelles (contemporain et plurimillénaire) à l'intérieur de quatre régions écologiques fortement contrastées. À ces diverses échelles, des relations seront établies entre la végétation, les feux, le milieu physique et le climat.

Objectifs

  1. Caractériser la variabilité naturelle contemporaine et plurimillénaire entourant les végétations potentielles (échelle locale);
  2. Caractériser la variabilité contemporaine et plurimillénaire des paysages forestiers à l'échelle régionale;
  3. Utiliser les connaissances acquises afin de proposer des états de référence sur la base des végétations potentielles pour la pessière noire à mousses de l'Ouest et d'élaborer une méthode pouvant être extrapolée à d'autres territoires boréaux.

Par exemple, la variabilité naturelle de chacune des régions écologiques sera présentée sous forme d'histogrammes montrant l'importance relative actuelle des stades évolutifs de chacune des végétations potentielles. Cette importance relative sera accompagnée d'une enveloppe de variabilité naturelle définie par les divers états de composition ayant caractérisé les derniers millénaires sous l'effet des changements de climats et de régimes de perturbation.

Résultats attendus

Description de la variabilité des végétations potentielles de la pessière noire à mousses de l'Ouest en regard de leur régime de perturbations et de leur dynamique forestière selon deux échelles spatiales (local et régional) et deux échelles temporelles (contemporain et plurimillénaire). États de références pour quatre régions écologiques en regard de la structure et de la composition des végétations potentielles. Méthode de détermination des états de référence pouvant être appliquée à la forêt boréale québécoise.

Ces résultats proviendront:

  1.  Des résultats des étudiants aux études supérieures associés au présent projet,
  2.  Des nombreuses études déjà réalisées sur le territoire-pilote et
  3.  Un programme de connaissances sur la dynamique forestière des végétations potentielles utilisées au Ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs.

Retombées escomptées

Intégration de la variabilité naturelle entourant les végétations potentielles dans la mise en œuvre de l'aménagement écosystémique en forêt boréale (états de référence).

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.