Étude de la structure de l'ARN du virus de la dengue dans les cellules humaines et de moustiques

 

Selena Sagan

Université McGill

 

Domaine : organismes vivants

Programme établissement de nouveaux chercheurs universitaires

Concours 2015-2016

Le virus de la dengue (DENV) est l'agent responsable de la fièvre de la dengue et de la plus sévère dengue hémorragique. L'incidence et la propagation géographique du DENV ont augmenté dramatiquement au cours des dernières années, avec environ 100 millions d'infections par an. Il n'existe actuellement aucun vaccin ou antiviral contre l'infection à DENV. Il y a donc un besoin urgent pour de nouvelles stratégies d'intervention. Toutefois, le développement de telles stratégies nécessite d'abord une meilleure compréhension de la biologie du virus.

Le DENV étant un virus à ARN de polarité positive, son génome doit lui-même servir de matrice pour la traduction, la réplication et l'encapsidation. Dans cette étude, nous proposons d'examiner la structure de l'ARN génomique du DENV dans les cellules humaines et de moustiques en utilisant l'acylation sélective du 2'- hydroxyle analysée par extension d'amorce (SHAPE). Nous émettons l'hypothèse que l'ARN génomique du DENV forme de multiples structures dynamiques essentielles au cycle de vie du virus. Ainsi, nous analyserons le génome du DENV par SHAPE in vitro, in virio et dans les cellules vivantes. Nous prévoyons que cela permettra la découverte de nouveaux motifs de régulation, de sites d'interaction avec les protéines virales et de l'hôte, et permettra de comprendre comment la structure  de l'ARN module sa fonction biologique. Une meilleure compréhension de la structure dynamique de l'ARN du DENV au cours des différentes étapes du cycle de vie du virus permettra d'identifier de nouveaux mécanismes de régulation au niveau de l'ARN et révélera de nouveaux paradigmes d'interactions ARN-ARN et hôte-virus qui pourraient être applicables à d'autres agents pathogènes humains importants.