Étude du potentiel de séquestration du CO2 industriel par les résidus de flottation de mine Arnaud

 

Chercheur responsable

Guy Mercier, Institut national de la recherche scientifique (INRS)

 

Domaine : Environnement

Programme projet de recherche orientée en partenariat : Développement durable du secteur minier (3e concours)

Concours 2016-2017

Durée du projet : 3 ans

Budget total accordé au projet : 300 000 $

Partenaire financier

  • Ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles

Partenaire du projet

  • Commerce Resources Corp.

Équipe de recherche

  • Maria Iliuta, Université Laval
  • Sandra Kentish, Victoria University, Melbourne
  • Jean-François Blais, Institut national de la recherche scientifique (INRS)
  • Guy Mercier, Institut national de la recherche scientifique (INRS)

Objectifs

Le présent projet de recherche vise à élaborer une technologie environnementale utilisant les résidus de flottation de Mine Arnaud, pour la capture et la séquestration de CO2 émis par les industries. Le premier objectif est donc de réduire les impacts d'un projet minier sur le sol et l'écosystème nordique en réduisant le volume de résidus devant être stockés. Le second est l'établissement d'une synergie avec des industries ayant une problématique de rejets de CO2 et de SO2, qui ont également un effet sur la qualité de l'air du milieu nordique et qui contribuent au changement climatique. L'étude proposée vise donc à évaluer la réactivité des résidus de flottation pour le traitement des fumées industrielles. Celle-ci sera par la suite optimisée expérimentalement. Le procédé sera modélisé afin de comprendre et d'évaluer les aspects technico-économiques entourant l'application industrielle.

Résultats attendus et retombées escomptées

Cette recherche permettra d'accroitre les connaissances scientifiques entourant l'utilisation de résidus miniers pour le traitement des gaz industriels, tout en apportant de nouvelles avenues de valorisation. Ces travaux permettront de favoriser une exploitation minière intégrant des valeurs de développement durable, respectant l'environnement nordique et minimisant les impacts sur ce dernier. Le tout contribuera à accroître l'acceptabilité sociale du projet minier de Mine Arnaud et à une meilleure perception de l'activité industrielle. Cette dernière bénéficiera également de ces résultats, qui contribueront à renforcer et maintenir le secteur à la fine pointe en terme de pratiques environnementales. Cette recherche sera réalisée en partenariat avec Mine Arnaud et une équipe de chercheurs multidisciplinaire et internationale, dont l'expertise dans les domaines visés est reconnue. Un total de trois étudiants (2 doctorat et 1 maitrise) contribueront à ce travail afin d'aborder les différents aspects entourant cette étude.

Appel de propositions

Pour consulter l'appel de propositions, cliquez ici.