Glycodendrimères pour l'inhibition de l'infection porcine par la bactérie Streptococcus suis sérotype 2

 

René Roy

Université du Québec à Montréal

 

Domaine : nature et interactions de la matière

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2013-2014

Les infections par des bactéries encapsulées, dont les streptocoques, sont de sérieux problèmes en agriculture et en santé publique. Strepcoccus suis est un organisme pathogène causant des maladies invasives graves chez le porc. La capsule polysaccharidique (CPS) de ces bactéries est peu immunogène et facilite la survie des bactéries dans l'hôte en échappant au système immunitaire.

Le CPS est donc considérée comme un facteur de virulence clé dans la pathogenèse. Pour l'hôte, des anticorps anti-CPS sont essentiels pour une protection contre ces infections. Cependant, des études récentes démontrent que l'acide sialique du CPS influence l'amplitude et le type de réponse anti-CPS ainsi que l'immuno-pathogenèse de l'infection. Afin de mieux comprendre le rôle des glucides du CPS dans la formation et leurs interactions avec des anticorps, nous proposons un vaccin entièrement synthétique et novateur. Le type capsulaire choisi est parmi le plus virulent. D'autre part, l'adhésion des bactéries sur les tissus hôtes est causée par une lectine bactérienne dont l'inhibition constituerait une voie de protection complémentaire à celle des vaccins. Des inhibiteurs de type dendrimères et comportant des unités globotriose et galabiose seront donc synthétisés et évalués.

Dans ce but, nous avons constitué une équipe de trois chercheurs dont les expertises couvrent la chimie, la microbiologie et l'immunologie. Cette approche est également novatrice puisqu'elle fait contrepartie aux antibiotiques dont les bactéries sont résistantes.