Intégration phénotypique et dynamique des métapopulations et métacommunautés : une étude multi-niveaux, des gènes aux métacommunautés

 

Denis Réale

Université du Québec à Montréal

 

Domaine : organismes vivants

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2015-2016

Les individus colonisant de nouveaux sites ne représentent pas un échantillon aléatoire de leur population d'origine, mais rassemblent des caractéristiques phénotypiques/génétiques qui favorisent leur dispersion et généralement associées en un syndrome de dispersion. Dans une matrice hétérogène d'habitats, les « colonisateurs » ont plus de chances que les autres de parvenir aux sites les plus isolés. Cependant, les populations insulaires sont formées d'individus dont les caractéristiques sont souvent aux antipodes de celles des dispersants. A l'heure actuelle, il n'existe pas de prédiction formelle sur la manière dont les mécanismes écologiques conduisent à ce paradoxe. Les « colonisateurs » arrivent également avec un cortège particulier de microbes. La structure des microbiomes dépendrait donc à la fois des caractéristiques phénotypiques et de l'histoire de l'hôte, mais aussi de la structure de la métapopulation hôte.

Afin de déterminer les mécanismes à l'origine de la différenciation phénotypique et génétique des populations d'hôtes et des structures de métacommunautés microbiennes associées, nous proposons une approche multi-niveaux combinant : 1) modélisation « individus centrés » simulant l'évolution des caractéristiques phénotypiques/génétiques d'une métapopulation et 2) étude empirique sur deux métapopulations de petits rongeurs et leurs métacommunautés microbiennes, dans un réseau d'îles lacustres en forêt boréale.

Grâce à cette approche novatrice, nécessitant des expertises variées (c.a.d. écologie comportementale : Réale; moléculaire : Garant; microbiologie : Kembel; endocrinologie : Pelletier; modélisation : Leimar et Peres-Neto), nous sommes confiants d'apporter de nouveaux développements à la théorie de la biogéographie des îles.