Les plantes de sous-bois : sentinelles des changements dans le fonctionnement des écosystèmes boréaux

 

Alison Dale Munson

Université Laval

 

Domaine : environnement

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2013-2014

Les changements globaux et la perte de biodiversité qui est en train de se produire nous incitent à développer de nouvelles approches scientifiques permettant de prédire les impacts possibles de ces changements sur le fonctionnement des écosystèmes et l'approvisionnement des services associés. L'approche par trait, utilisée de plus en plus dans l'étude de la réponse des écosystèmes aux changements globaux, permet de modéliser le comportement de la végétation en lien avec son impact sur les processus de l'écosystème. Nous appliquons cette approche dans la forêt boréale de Québec afin d'évaluer le rôle fonctionnel des espèces de sous-bois, souvent négligées par rapport aux arbres.

Nos trois principaux objectifs sont: 1) Mesurer la réponse des traits de huit espèces, de stratégies diverses, le long d'un gradient longitudinal de précipitation; 2) a- Mesurer la réponse globale des communautés végétales aux perturbations d'intensité variable, via l'analyse de traits agrégés basée sur l'abondance de chaque espèce; 2) b-Vérifier le lien traits - fonctionnement des écosystèmes par le mesurage des cycles de carbone et d'azote; 3) Intégrer les traits dans la modélisation de la succession de la végétation à l'échelle du paysage; et 4) Ajouter ces nouvelles données à la banque de traits TOPIC, améliorer l'accessibilité des données de TOPIC, et transférer les connaissances vers les partenaires gouvernementaux et industriels.

Ce projet est un premier pas vers une intégration des plantes de sous-bois à la modélisation des changements environnementaux de la forêt boréale.