Matériaux à base de poches amphiphiles auto-réversibles de l'acide cholique pour les phases stationnaires chromatographiques

 

Julian X.X. Zhu

Université de Montréal

 

Domaine : matériaux

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2014-2015

La séparation chromatographique joue un rôle essentiel dans les industries chimiques et pharmaceutiques et dans les sciences de l'environnement et de la santé. Parmi les nombreuses méthodes d'analyse, la chromatographie en phase liquide à haute performance (CLHP) est la plus utilisée. Les colonnes chromatographiques constituent un élément clé mais représentent un coût important dans l'utilisation de la CLHP.

Le choix des colonnes, dont la phase stationnaire, dicte la composition de la phase mobile et sa capacité à séparer des analytes. Il y a un besoin croissant pour de nouvelles phases stationnaires pour à la fois des phases mobiles aqueuses et organiques et permettant les séparations chirales et achirales. Nous proposons de préparer des oligomères dérivés de l'acide cholique pouvant être liés à un support solide (particules de silice ou de polymère) afin de les utiliser comme phases stationnaires de CLHP. Nous avons démontré que les oligomères de l'acide cholique, un acide biliaire avec des propriétés amphiphiles, forment des poches réversibles en fonction de la polarité de la solution environnante.

En milieu polaire, une molécule non polaire est retenue dans la poche hydrophobe formée et ensuite libérée lorsque le milieu est changé pour un solvant organique. Après immobilisation des oligomères, la phase stationnaire pourra s'adapter à la polarité de la phase mobile, ce qui augmentera la sélectivité dans la séparation des molécules d'un mélange. Ces nouvelles phases stationnaires amélioreront la performance des systèmes chromatographiques et faciliteront les procédés d'analyse.