Mécanismes de rupture des grands glissements de terrain dans les argiles sensibles

 

Ariane Locat

Université Laval

 

Domaine : techniques, mesures et systèmes

Programme établissement de nouveaux chercheurs-universitaires

Concours 2014-2015

Dans l'est du Canada, la majeure partie de la population est située sur des sols argileux propices à de grands mouvements de terrain se distinguant selon deux types : les coulées argileuses et les étalements. Les conséquences de ces deux types de glissements peuvent être désastreuses pour les personnes et les infrastructures vu leur grande superficie, la rapidité à laquelle ils se produisent et l'absence de signes avant-coureurs connus. Les outils disponibles afin d'évaluer le danger relié à ces mouvements de terrain sont généralement fondés sur des approches empiriques basées sur la géométrie des glissements connus et des propriétés des matériaux impliqués. Il est donc proposé de développer un projet de recherche aidant à comprendre les grands glissements de terrain en étudiant leurs mécanismes de rupture.

Ce projet, intégrant les travaux de terrain et de laboratoire, a comme objectifs principaux le développement d'outils permettant l'analyse et la compréhension du comportement du sol dans lequel surviennent ces grands glissements de terrain. Ce projet propose l'étude du comportement à grandes déformations d'échantillons d'argiles sensibles à l'aide d'un appareil de cisaillement annulaire. Les échantillons seront prélevés près de grands glissements de terrain.

Cette étude permettra de mesurer et de quantifier le comportement des argiles sous cisaillement de leur état intact jusqu'à grandes déformations et permettra ainsi de mieux comprendre le mécanisme de rupture progressive, mécanisme impliqué dans la plupart des glissements.