Optimisation et contrôle des procédés de culture cellulaire opérés en mode Fed-batch

 

Olivier Henry

École Polytechnique de Montréal

 

Domaine : fabrication et construction

Programme établissement de nouveaux chercheurs universitaires

Concours 2010-2011

La culture de cellules animales est désormais indispensable pour la production de nombreuses protéines thérapeutiques et de vaccins. La demande pour ces produits biologiques est en forte croissance, tant pour subvenir aux besoins du marché que pour soutenir le développement de nouveaux médicaments au stade d'essais cliniques. En dépit des nombreux progrès réalisés au niveau des technologies de culture de cellules animales, le développement de procédés de culture demeure une entreprise à la fois longue, onéreuse et risquée. En effet, le comportement des cellules de mammifères en culture est complexe et, à ce jour, n'est que partiellement connu et compris. L'hypothèse qui gouverne ce projet de recherche est qu'un meilleur suivi et contrôle de l'unité qui est au cœur des bioprocédés, la cellule elle-même, permet une sélection plus rationnelle et efficace des conditions d'opérations.

L'objectif général de cette demande est de concevoir et implanter une stratégie de contrôle visant à maximiser la croissance et la productivité des cellules par le biais d'une modulation des flux intracellulaires. L'approche sera développée sur un système pertinent au niveau industriel, la production d'anticorps monoclonaux.

La méthodologie proposée repose sur l'utilisation d'un modèle métabolique en conjonction avec des mesures en ligne pour estimer l'état physiologique des cellules en cours de culture. Ce projet va donc apporter une contribution significative pour le développement et la fabrication de biothérapeutiques, un secteur économique d'importance au Canada et ayant un impact direct sur la santé et le bien-être des citoyens.