Protection de la vie privée et exploration de données dans les enquêtes sur le délit informatique

 

Benjamin Fung

Université Concordia

 

Domaine : technologies de l'information et des communications

Programme établissement de nouveaux chercheurs universitaires

Concours 2010-2011

Le cybermonde offre une plate-forme opportune aux criminels qui souhaitent pratiquer des activités illégales sous le couvert de l'anonymat, par exemple le pollupostage et l'hameçonnage. Au cours des dernières années, l'aspect légal de la cybernétique a attiré l'attention de la société. Le milieu universitaire, l'industrie, les gouvernements et les médias s'y sont intéressés. De nombreuses nouvelles techniques d'échange et de forage des données ont été proposées, voire employées, par les unités d'application de la loi pour mener à bien leurs enquêtes. La cueillette d'information digitale par les gouvernements et les corporations a donné lieu à de formidables occasions d'effectuer une exploration efficace des données. À cause des bénéfices réciproques qu'ils comportent, la cueillette, l'échange et la publication de données au sein de diverses parties connaît une réelle demande. Cependant, les données sous leur forme brute contiennent habituellement de l'information délicate concernant des individus et le partage de ce type de données constituerait une violation de la vie privée.

Ce projet de recherche fournit une réponse technique aux conflits qui existent entre la protection de la vie privée et les techniques de forage des données utilisées dans les enquêtes sur le délit informatique. Plus spécifiquement, notre équipe de recherche vise à élaborer des systèmes d'échange de l'information qui protègent la vie privée afin de faciliter le forage efficace de données dans le cadre d'enquêtes sur le délit informatique.

Nous travaillerons en étroite collaboration avec la Sûreté du Québec.