Réorganisation du réseau endo-membranaire de la cellule pour la formation des usines virales: le cas du virus de la mosaïque du navet

 

Jean-François Laliberté

Institut national de la recherche scientifique

 

Domaine : organismes vivants

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2011-2012

Les virus induisent la formation de symptômes qui sont le résultat d'interactions entre les composantes virales et des facteurs de l'hôte. Lors de l'infection, une réorganisation du réseau endo-membranaire de la cellule mène à la formation d'organites nommés «usines virales». Ces organites permettent alors de confiner le processus de production virale dans un endroit bien précis de la cellule. Les usines virales produites lors de l'infection par le virus de la mosaïque du navet (TuMV) sont un assemblage de vésicules qui sont induites dès la production de la 6K2-VPg-Pro lors de la traduction de l'ARN viral. Elles prennent leur origine au réticulum endoplasmique qui est associé au pourtour du noyau. Les vésicules subissent par la suite un processus de maturation dans lequel la réplication virale et l'assemblage des virus ont lieu. Ce processus de maturation est accompagné du transit des vésicules de leur lieu d'origine jusqu'à la membrane plasmique pour finalement conduire à la sortie du virus de la cellule. Tout au long de cette maturation, la voie sécrétoire de la cellule et le réseau endo-membranaire sont mis à profit pour la biogénèse et la maturation des usines virales.

La proposition de recherche vise donc à comprendre cette relation entre le TuMV et certaines composantes moléculaires et cellulaires du système sécrétoire de la cellule. Les objectifs de recherche sont: d'identifier les domaines de la 6K2 qui modulent la biogénèse et la maturation des vésicules; d'identifier les composantes cellulaires impliquées dans ces processus et; d'investiguer le mouvement de cellule à cellule des vésicules induites par la 6K2.