Revêtements nanocomposites développés pour systèmes industriels de nouvelle génération

 

Richard Chromik

Université McGill

 

Domaine : matériaux

Programme projet de recherche en équipe

Concours 2011-2012

Dans un proche avenir, l'équipement industriel devra fonctionner efficacement en utilisant moins de produits pétroliers tels que les huiles de lubrification. Cette mesure aura une incidence sur de nombreuses industries de premier plan, dont l'aérospatiale, l'automobile, l'usinage et la foresterie.

Dans le cadre de ce projet, un large éventail de techniques d'ingénierie de surface permettra de colliger une bibliothèque détaillée de revêtements ayant des propriétés allant de la compatibilité avec les lubrifiants actuels jusqu'à la capacité d'être autolubrifiants pour des applications de frottement à sec. Les compétences des membres de l'équipe provenant de l'École Polytechnique et de l'Université McGill permettront d'analyser rigoureusement différents revêtements afin d'identifier les relations importantes entre les conditions de fabrication, la structure, les propriétés et le rendement tribologique. Des revêtements durs de différentes compositions seront développés afin d'obtenir les propriétés tribo-mécaniques désirées. Les essais tribologiques seront effectués à l'aide de tribomètres standards et d'un tribomètre in situ qui permet l'observation directe des débris d'usure et de leur rôle dans les mécanismes d'usure. La modélisation par éléments discrets sera utilisée pour modéliser l'usure et identifier les tendances en fonction des propriétés mécaniques des revêtements et de la formation des débris observés.

Ce projet ouvrira la voie à un nouveau créneau de recherche au Québec, lequel aidera les industries canadiennes à s'adapter à la demande grandissante en matière des systèmes tribologiques à faible consommation de lubrifiants.