Des solutions pour une reprise de tâche efficace



Les contrôleurs du trafic aérien, les pilotes d'avion et les opérateurs en surveillance mènent plusieurs tâches complexes à la fois dans des situations souvent hors de leur contrôle. Ils font aussi face à de nombreuses sources de distraction et sont régulièrement interrompus. Or, revenir à la tâche principale après une interruption exige un effort mental particulièrement important, puisqu'ils se retrouvent dans une situation différente de celle qui existait au moment de l'interruption. François Vachon, professeur à l'École de psychologie de l'Université Laval, tente de déterminer le rôle que jouent la mémoire et l'attention dans la reprise d'une tâche qui a été interrompue.

Les participants pouvaient être prévenus d'une interruption huit secondes avant qu'elle ait lieu. Résultat : la reprise de leur tâche était moins lente et ils prenaient des décisions plus rapidement. 

Il a mené une série d'expériences où les participants étaient plongés dans une simulation assistée par ordinateur qui reproduisait le travail d'un opérateur de surveillance radar. Jusqu'ici, les solutions cherchaient principalement à faciliter le retour après une interruption en indiquant sur le tableau de bord les événements qui s'étaient produits en leur absence. Les résultats étaient peu concluants et semblaient surcharger davantage les participants. François Vachon a donc voulu vérifier si agir en amont pouvait les aider à reprendre le contrôle de la tâche.

Les participants pouvaient être prévenus d'une interruption huit secondes avant qu'elle ait lieu. Résultat : la reprise de leur tâche était moins lente et ils prenaient des décisions plus rapidement. De plus, la charge mentale semblait réduite puisque, même si la situation avait évolué en leur absence, ils avaient eu l'occasion de mémoriser l'écran avant l'interruption et de reprendre là où ils avaient laissé. Il est impossible d'éliminer ou de prédire toutes les interruptions, mais l'avertissement d'une interruption imminente pourrait faciliter la reprise de la tâche, réduisant du même coup les risques d'erreur. Une piste de solution efficace pour les travailleurs et peu coûteuse pour les entreprises.