Relève étoile Louis-Berlinguet 
Juin 2018



Joan Laur

Stagiaire postdoctorale à la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation
Université Laval


Publication primée : Effectors involved in fungal-fungal interaction lead to a rare phenomenon of hyperbiotrophy in the tritrophic system biocontrol agent-powdery mildew-plant

Publiée dans : New Phytologist

Résumé

Le responsable des taches poudreuses qui ornent fréquemment les plantes de nos jardins est un champignon parasite, l'oïdium, qui détourne à son avantage les ressources de la plante, réduisant de moitié les récoltes espérées. Or, un autre champignon, Pseudozyma flocculosa, vient bouleverser cette relation plante-pathogène. Afin de rapidement compléter son cycle biologique, ce champignon utilise les mêmes armes que l'oïdium : il soustrait les nutriments extraits par le pathogène qui d'abord accroît sa virulence mais s'épuise vite et meurt, libérant ainsi la plante de son emprise. Ainsi, P. flocculosa est un des premiers biofongicides à être commercialisé. Joan Laur a su démontrer la faisabilité d'une analyse de trois transcriptomes - l'ensemble des ARN issus de la transcription du génome -  en parallèle. En soit, la démarche technique mise en place crée un précédent qui s'avérera certainement utile pour l'étude de systèmes biologiques complexes.